Communiqués de presse

Schweiz - 34.8 Milliarden Franken ungerechtfertigten Gewinn haben die Schweizer Banken von 2007 bis 2015 erzielt, weil sie selber Geld herstellen können. Zu diesem Schluss kommt eine neue Studie der New Economics Foundation und der Business School Kopenhagen. Hätte die Schweizerische Nationalbank dieses Geld erzeugt, wären die Milliardengewinne der Öffentlichkeit zur Verfügung gestanden. Am Dienstag, 21. März berät die Wirtschaftskommission des Ständerats das erste Mal über die Vollgeld-Initiative.

...plus loin

Bern – Le message du Conseil fédéral relatif à l’Initiative Monnaie Pleine ne voit pas l’opportunité historique qu’elle représente et discrédite la Banque nationale d’une façon injustifiée. Les auteurs de l’Initiative Monnaie Pleine répondent au message du Conseil fédéral par une prise de position publique.

...plus loin

Suède/Danemark – Les banques centrales de la Suède et du Danemark reconnaissent le besoin urgent pour la société d’avoir de l’argent électronique aussi sûr que l’argent liquide. Elles sont en train de débattre publiquement sur la façon de mettre en circulation de la monnaie centrale électronique pour la population. Dans certaines régions de la Scandinavie, on envisage sérieusement d’ouvrir la porte à la monnaie pleine.

...plus loin

International/Suisse – Une étude réalisée dans 20 pays avec 23'000 personnes révèle que seule une petite proportion de la population sait que ce sont les banques privées qui créent elles-mêmes l’argent électronique de nos comptes. En apprenant que plus de 90% de notre argent provenait de la création monétaire privée, la majorité des personnes interrogées l’a désapprouvée.

...plus loin

Berne – Le Conseil fédéral rejette l’initiative Monnaie Pleine. Le comité d’initiative s’étonne de cette décision au vu de plusieurs études internationales selon lesquelles la monnaie pleine permettrait de sécuriser nos comptes avec du vrai argent, de stabiliser le système financier et de renforcer l’économie réelle.

Les effets positifs de la monnaie pleine ont été confirmés entre autres par les études spécialisées du FMI et de KPMG. De plus, la monnaie pleine rapporterait à la Banque nationale suisse un gain supplémentaire annuel de 5 à 10 milliards qu’elle reverserait à la Confédération et aux cantons, ou encore aux citoyens sous forme de dividendes. L’économie réelle suisse en serait directement renforcée.

...plus loin

(01.11.2016) Das Initiativkomitee der Vollgeld-Initiative hat mit Erstaunen die Ablehnung der Vollgeld-Initiative durch die Vertreter von Economiesuisse Kenntnis genommen, denn die Umsetzung der Vollgeld-Initiative führt zu einem sicheren Geld für Alle, einem stabileren Finanzsystem und einer Stärkung der gesamten Volkswirtschaft und insbesondere der Realwirtschaft.

...plus loin

Sehr geehrte Mitglieder des Solothurner Regierungsrats

 

Als sogenannt “ressourcenschwacher” Kanton ist Solothurn auf Einnahmen angewiesen. Obwohl der eidgenössische Finanzausgleich fürs Jahr 2017 über 305 Millionen Franken an den Kanton ausschüttet, wird wohl immer noch ein Loch von rund 15 Millionen Franken übrig bleiben (siehe Solothurner Zeitung vom 24.6.2016). Der Kanton braucht also konstruktive Lösungen. Hiermit macht die Vollgeld-Regionalgruppe Solothurn gerne auf eine bisher ungenutzte Finanzierungsmöglichkeit aufmerksam:

...plus loin

Reykjavik/Islande - Le 5 septembre, lors d’une conférence d’envergure internationale, KPMG Islande a présenté le premier rapport comparatif mondial des systèmes monétaires. Le système très répandu de réserves fractionnaires a été comparé au système de la monnaie pleine sur lequel la Suisse votera prochainement. Le rapport, particulièrement pertinent pour la Suisse, a été commissionné par le président islandais.

...plus loin

Les banques privées créent de l’argent électronique à partir de rien. Elles ont de ce fait un avantage concurrentiel sur tous les autres secteurs économiques.

Les banques profitent d’un avantage concurrentiel injustifié par rapport aux autres entreprises. Toute exploitation produisant des biens ou des services doit d’abord gagner, ou emprunter contre intérêts, l’argent qu’elle veut investir. Les personnes privées et l’Etat ne peuvent également dépenser que la quantité d’argent qu’ils ont à leur disposition. « A l’inverse, nous dit le porte-parole de l’initiative Reinhold Harringer, les banques travaillent aujourd’hui avec de l’argent électronique qu’elles créent elles-mêmes par le crédit, et prêtent de l’argent qu’elles n’ont pas ».

...plus loin

L’élément central de l’initiative Monnaie Pleine est que la Confédération institue la monnaie scripturale électronique en tant que moyen de paiements légal (monnaie pleine), exactement comme les pièces et les billets. Aujourd’hui, les banques produisent 90% de la masse monétaire, soit tout l’argent électronique de nos comptes. C’est pourquoi l’initiative Monnaie Pleine veut étendre le monopole étatique de la création monétaire à la monnaie électronique. Avec la réforme monnaie pleine, le trafic des paiements concernant les comptes privés et de transactions sera séparé des autres activités bancaires, afin que le trafic des paiements ne soit plus touché par le bilan des banques. Comme le précise l’un des initiants de l’initiative Monnaie Pleine Reinhold Harringer, « en cas de faillite d’une grande banque, la problématique du Too-big-to fail sera ainsi atténuée et la nécessité que l’Etat sauve les banques disparaîtra dans une large mesure ».

...plus loin

inscription newsletter «Initiative Monnaie Pleine»

Newsletter bestellen (FR)

Newsletter-Abo (FR)