INITIATIVE MONNAIE PLEINE SUISSE: Französische News -

La monnaie pleine sera votée en juin 2018

Berne – Le Conseil fédéral a fixé la votation sur l’initiative Monnaie Pleine au 10 juin 2018. L’initiative demande aux citoyens qui doit pouvoir créer les francs suisses : les banques commerciales privées telles que UBS et CS, ou la Banque nationale suisse liée par l’intérêt général ?

Des scientifiques et économistes parmi les plus illustres considèrent que la création monétaire des banques commerciales met le système financier en danger, qu’elle provoque des bulles et conduit à un endettement démesuré. Cette monnaie électronique bancaire est en train de se substituer à l’argent légal de la Banque nationale, qui ne représente plus que 10% de nos moyens de paiement (pièces et billets). 

L’initiative Monnaie Pleine réalisera ce que la plupart des gens pensent être déjà la réalité aujourd’hui : que l’argent électronique soit produit uniquement par la Banque nationale, en plus des pièces et des billets. Les banques resteront seules compétentes pour l’octroi de crédits qu’elles financeront avec l’argent de l’épargne, des investisseurs ou de la Banque nationale, mais plus avec de l’argent qu’elles créent elles-mêmes. 

Les principaux avantages de la monnaie pleine : l’argent des comptes privés sera aussi sûr que des billets dans un coffre ; la Banque nationale pourra éviter plus efficacement les bulles ; les recettes de la création monétaire reviendront à la collectivité. 

L’initiative Monnaie Pleine a été lancée par l’association MoMo (Modernisation Monétaire), indépendante de tout parti. La motivation des initiants est que le privilège de la création monétaire, accordé aujourd’hui aux banques à hauteur de milliards, soit remis à la collectivité par le biais de la Banque nationale. Les initiants s’appuient sur un conseil scientifique étendu.


Qu’est-ce que la monnaie pleine ? 

La monnaie pleine est moyen de paiement légal en franc suisse qui contient sa valeur et qui est émis par la Banque nationale. La monnaie pleine existe déjà : les pièces, les billets et l’argent électronique central qui n’est pas accessible au public. L’argent liquide ne constitue aujourd’hui plus que le 10% de la monnaie en circulation. Le 90% restant est l’argent électronique que les banques commerciales créent elles-mêmes à partir de rien par un simple clic. Les banques peuvent ainsi fabriquer de l’argent pour s’acheter des actions, des biens immobiliers ou de l’or. Les crédits sont aussi octroyés de cette façon.


Qu’est-ce que l’argent électronique des banques ? 

Ce ne sont que des chiffres inscrits sur un compte bancaire privé. Ils ne viennent pas de la Banque nationale, mais sont créés par les banques commerciales. Il ne s’agit pas d’un moyen de paiement légal, mais que d’une promesse de la banque de payer son client en argent liquide s’il le demande. Si la banque se retrouve en difficulté, les clients ne peuvent plus retirer leur argent. Avec la monnaie pleine, les chiffres des comptes privés électroniques deviendront un moyen de paiement légal garanti par la Banque nationale et identique à l’argent liquide.


Informations et liens

Scientifiques pour la monnaie pleine

Texte de l’initiative commenté

Messages clés de l’initiative

Six questions et six réponses à l’initiative Monnaie Pleine

Réponses aux critiques

Dossier de presse

Photos de presse