Parler de la réforme monétaire

Il y a de nombreuses possibilités subtiles de soutenir l'initiative pour une réforme monétaire:

- Parlez-en avec vos connaissances, vos ami(e)s et votre famille. «Est-ce que tu sais qui crée l'argent des comptes courants?» Souvent on réagit par un silence gêné, parce qu'on ne s'est jamais posé cette question. Ainsi la conversation est entamée.

- Vous pouvez mettre dans la signature de vos e-mails une phrase concernant l'initiative pour une réforme monétaire et créer un lien, de sorte que les destinataires de votre courrier électronique soient informé(e)s de notre initiative.

- Mettez votre site web en lien sur le site www.vollgeld-initiative.ch. Vous trouverez les graphiques correspondants ici.

- Parlez de la réforme monétaire dans votre forum de discussion.

- Envoyez des lettres de lectrice/lecteur à vos journaux.

Chaque action est utile.

Élargissons le cercle des supporters!

Une monnaie sûre, dont tout le monde profite, ...

... ne sera possible que grâce à un changement de la Constitution. Pour lancer ce processus, il est nécessaire de récolter 100'000 signatures en 18 mois. Il faut une vaste alliance de courants divers au sein de la société suisse pour que l'initiative populaire soit couronnée de succès. Votre soutien est donc indispensable.

Chacun a de bonnes raisons de soutenir l'initiative “Monnaie pleine”, quelles que soient ses opinions.

Les arguments pour une monnaie pleine sont nombreux. C'est un avantage déterminant qu'en l'espace de 10 à 20 ans, près de 300 milliards de fonds publics supplémentaires seront disponibles. Tout le monde en profitera. Pour cette raison, presque toutes les organisations ont intérêt à soutenir l'initiative “Monnaie pleine”. Des projets divers, qu'il n'est pas possible de financer aujourd'hui, seront réalisables:
• baisse des impôts
• augmentation des dépenses sociales
• consolidation de l'AVS
• mesures en faveur de l'écologie
• développement des infrastructures de transport.
En même temps, on pourrait réduire considérablement la dette de l’État et économiser ainsi, chaque année, 5 milliards d'intérêts. Un versement direct de plusieurs milliers de francs à chaque citoyenne et chaque citoyen serait également envisageable. De tels projets sont actuellement le sujet de vives controverses. Par contre, si 300 milliards de francs supplémentaires sont disponibles, plusieurs projets pourront être exécutés simultanément. Mais on décidera plus tard ce qu'onfera exactement desrecettes supplémentaires. Cela fera l'objet de négociations, qui peuvent encore attendre. Il faut d'abord que la monnaie soit rendue “pleine” grâce au succès de l'initiative. Pour le moment,il s'agit exclusivement d'obtenir ces recettes supplémentaires. Nous devons commencer par nous unir pour tuer l'ours, avant de discuter comment partager sa peau.

Des groupements d'intérêt très divers peuvent tous soutenir l'initiative “Monnaie pleine”:
• les partis et les organisations bourgeois parce que la monnaie pleine permettra des baisses d'impôts et une réduction de la dette de l'Etat;
• les partis et les organisations de gauche, parce que la monnaie pleine débouchera sur plus de justice sociale;
• tous les partis parce que l’État ne subira plus le chantage des banques “too big to fail”;
• les organisations sociales parce qu'il y aura davantage de moyens pour leurs projets;
• les associations professionnelles parce que la monnaie pleine supprimera l'avantage concurrentiel des banques vis-à-vis des autres acteurs économiques; et comme la masse monétaire sera de nouveau régulée, les bulles financières et cycles  économiques défavorables pourront être évités;
• tous ceux qui se soucient de l'indépendance de la Suisse parce que la monnaie pleine renforcera l'influence du peuple sur la finance;
• les défenseurs du tiers-monde parce qu'il y aura probablementdavantage d'argent pour l'aide au développement. Et si les pays en voie de développement adoptait la  monnaie pleine,ils résoudraient un grand nombre de leurs problèmes. La Suisse devrait leur montrer le bon exemple.
• tous ceux qui militent pour la protection de l'environnement parce qu'il pourrait y avoir plus d'argent pour réaliser les changements écologiques et parce que la pression en faveur d'une croissance économique illimitée serait diminuée.
Enfin, chacun peut être favorable à la monnaie pleine parce qu'il pourrait recevoir de temps en temps un versement de la Banque nationale.

Veuillez intervenir auprès des associations ou organisations dont vous faites partie pour obtenir une déclaration de soutien.

Réfléchissez:
• Dans quel groupement suis-je active/actif?
• Quand aura lieu la prochaine séance du comité ou la prochaine assemblée générale?
• Comment puis-je y faire discuter l'initiative “Monnaie pleine”?
• Est-ce qu'une lettre ou un e-mail suffit, ou dois-je être présent(e)moi-même?
• Serait-il avantageux d'en parler auparavant avec un membre du comité?
Pensez aussi à des interventions au sein de petits groupes locaux. Chaque collaboration est importante. Les grandes organisations ont souvent besoin de beaucoup de temps pour être en mesure de prendre une décision. C'est pourquoi il serait bon de commencer par les petits groupes.
Il s'agit d'abord d'obtenir le soutien pour les principes de la monnaie pleine. Les contributions plus concrètes – comme la récolte de signatures, les dons ou d'autres actions de soutien – pourront être discutées plus tard.
Si vous avez besoin d'aide, n'hésitez pas à nous contacter.
Toutes les déclarations de soutien seront publiées ici.
Nous nous réjouissons de tous les soutiens.

inscription newsletter «Initiative Monnaie Pleine»

Newsletter bestellen (FR)

Newsletter-Abo (FR)