INITIATIVE MONNAIE PLEINE SUISSE: CP detail -

STOP A LA FAUSSE MONNAIE

Lausanne – Distribution de fausse monnaie : mardi 8 mai des militants de la monnaie pleine distribueront des faux billets de 20 CHF devant la gare de Lausanne entre 6h45 et 8h30. Les initiants veulent par là signifier que l’argent de nos comptes produit par les banques commerciales n’est pas du vrai argent de la Banque nationale. Il n’est qu’une promesse de paiement aux clients.

Il s’agit d’informer la population : aujourd’hui, la Banque nationale émet les billets de banque. L’argent de nos comptes est créé par des banques privées telles que UBS, CS, banques cantonales ou Reiffaisen. Elles achètent des immeubles, des actions ou des devises et font des crédits avec de la monnaie qu’elles fabriquent elles-mêmes.

Les avoirs bancaires électroniques avec lesquels nous pouvons payer par carte et par e-banking ne sont pas sûrs et représentent pourtant 90% de notre argent. En cas de crise bancaire majeure, la population ne peut plus retirer son argent et cet argent est perdu. La garantie des dépôts est aujourd’hui insuffisante, ce qui a amené récemment l’autorité internationale de contrôle bancaire à réprimander la Suisse à ce sujet.

De la fausse monnaie sur nos comptes
Les avoirs d’un compte en banque ne sont pas un moyen de paiement légal, mais qu’une promesse de la banque de verser de l’argent liquide. Il n’y a donc pas de vrais francs suisses sur les comptes en banque. Ces avoirs électroniques ne sont couverts que par des réserves minimales.

L’initiative Monnaie pleine veut des francs électroniques sûrs
L’initiative Monnaie pleine veut qu’à l’avenir la Banque nationale soit seule à pouvoir créer la monnaie électronique. Les banques ne pourront alors plus créer leur propre monnaie risquée – tout comme n’importe quelle entreprise et personne privée. Les banques ne pourront alors octroyer des crédits qu’avec de l’argent que les épargnants, leurs actionnaires, d’autres banques ou la Banque nationale leur auront mis à disposition. La Banque nationale a le mandat légal de veiller à ce qu’il n’y ait ni pléthore de crédit ni pénurie d’argent. Cela signifie que l’approvisionnement de la population et de l’économie en crédits sera assuré en tout temps. Notre argent électronique deviendra ainsi un moyen de paiement légal comme les billets et les pièces, c’est-à-dire de la monnaie pleine. Il appartiendra à son titulaire comme de l’argent liquide dans son portemonnaie ou dans son coffre. Il sera disponible en tout temps, même lorsque sa banque est en difficulté ou fait faillite.

Information complémentaire