INITIATIVE MONNAIE PLEINE SUISSE: Communiqués de presse -

Communiqués de presse

Vollgeld-AktivistInnen verteilen falsche 20er-Noten

 

Schweiz - "Falschgeld" (#FakeMoney) für die Schweizer Bevölkerung: Diesen Donnerstag, 3. Mai 2018, verteilen Vollgeld-AktivistInnen ab 6.30 Uhr den Pendlerinnen und Pendlern massenweise falsche 20er-Noten. Mit dem "Falschgeld" weisen die Vollgeld-Initianten darauf hin, dass das Geld auf den Konten der Schweizer Geschäftsbanken keine echten Schweizer Franken der Nationalbank sind. Es sind nur unsichere "Zahlungsversprechen" an die Kunden.

...lire la suite

Berne – La Banque nationale suisse a été fondée en 1907, suite à un vote populaire, dans l’objectif d’émettre le franc suisse. Aujourd’hui, la Banque nationale a oublié sa raison d’être initiale et soutient la privatisation du franc suisse par les banques commerciales. Aujourd’hui, lors son Assemblée générale, les initiants de la monnaie pleine ont rappelé à la Banque nationale pour quoi elle a été fondée.

...lire la suite

Bern - Diesen Donnerstagnachmittag stellt das Nein-Komitee ihre Sichtweise zur Vollgeld-Initiative den Medien vor. Die Vollgeld-Initianten befürchten, dass die Gegner Behauptungen ohne Argumente vorlegen. Die Initianten entschärfen deshalb vorgängig die wichtigsten Kritikpunkte. Entsetzt sind die Initianten über die voraussichtliche Ankündigung des Nein-Komitees, bei einer Annahme der Vollgeld-Initiative im Parlament die Unabhängigkeit der Nationalbank einzuschränken zu wollen und damit die Verfassung zu missachten.

...lire la suite

Lausanne – Lors de leur conférence de presse du 25 avril 2018 à Lausanne, les initiants ont exposé quelques-unes des innombrables fausses informations propagées par les opposants. L’Administration fédérale des finances, le Conseil fédéral dans son livret de votation officiel, ainsi que la Banque nationale suisse se rallient à cette désinformation organisée en vue de tromper les citoyens et de faire échouer l’initiative Monnaie pleine. Les procédés mensongers qu’ils utilisent violent les droits politiques et ont été dénoncés par le recours d’un citoyen auprès du Conseil d’Etat d’Argovie.

...lire la suite

Aarau - Michael Derrer, professeur d'université, entrepreneur et juge de district, a fait recours auprès du Conseil d'Etat d'Argovie contre la désinformation sur l'initiative Monnaie pleine. Le recours est dirigé contre la Banque nationale suisse, la Conférence des directeurs cantonaux des finances et le Conseil fédéral. L’objet concerne la communication dans son ensemble non objective et mensongère des autorités en vue de la votation du 10 juin.

...lire la suite

Le livret de votation est un livret de confusion

Alors que les initiants envisagent déjà une plainte contre l’Administration fédérale, le livret de votation officiel accessible en ligne pose également un problème. Le Conseil fédéral y peint une fausse image de l’initiative qui désoriente l’électorat plutôt que de l’éclairer. Ce faisant, le Conseil fédéral viole le principe selon lequel la Confédération doit maintenir l'intégralité, l'objectivité et la transparence de l'information en s’abstenant de faire de la propagande. Une action judiciaire des initiants est également à l’examen.

...lire la suite

Les intitiants envisagent une plainte

Les initiants examinent la possibilité de porter plainte contre l’Administration fédérale des finances. Cette dernière prend parti contre l’initiative Monnaie pleine en divulguant des informations incomplètes et des demi-vérités, ainsi que des affirmations objectivement fausses.

...lire la suite

Berne, jeudi 22 mars 2018 – L’initiative Monnaie pleine a présenté aujourd’hui à Berne sa campagne de votation. Les initiants posent aux citoyens suisses la question : Qui doit pouvoir créer les francs suisses ? Les banques commerciales privées comme UBS et CS au profit de leurs actionnaires ? Ou la Banque nationale suisse dans l’intérêt général du pays ?

...lire la suite

Zürich - Für den Kauf der Investnet stellte die Raiffeisenbank 100 Millionen elektronisches Buchgeld per Knopfdruck her. Von den 100 Millionen gingen laut Medienberichten rund fünf Millionen in die privaten Taschen von Ex-CEO Pierin Vincenz. Mit der Vollgeld-Initiative wären solche Eigengeschäfte mit selbst erzeugtem Geld nicht mehr möglich.

...lire la suite

Der Fall des langjährigen Raiffeisen-Bankers Pierin Vincenz, der mittlerweile in U-Haft sitzt, zeigt nach Auffassung der Initianten der Vollgeld-Initiative (VGI) beispielhaft die Perversität des aktuellen Finanzsystems und der Geldschöpfungspolitik auf, die der gesellschaftlichen und staatlichen Kontrolle weitgehend entzogen worden sind.

...lire la suite